Côte d’Ivoire : M. Camille Tano Kouassi réélu pour 4 ans à la tête de l’Union des organisations de parents des personnes handicapées

M. Camille Tano, président sortant de l’Union Nationale des organisations de parents des personnes handicapées de Côte d’Ivoire (UNOPAH-CI) a été réélu à l’unanimité, le samedi 13 mai 2023, lors d’une Assemblée générale élective. C’était à Yopougon, au siège de ladite organisation.

M. Camille Tano, la cinquantaine, enseignant, rempile pour 4 ans et prend à nouveau les rênes de cette structure pour représenter l’organisation nationale des parents des handicapés auditifs de Côte d’Ivoire (ONPHA-CI).

« Pour nous, les 4 premières années ont été mises en œuvre pour que notre organisation soit crédible et acceptable. En fait, il fallait qu’on mette tout en œuvre pour être légalement constitué afin d’être invité à toutes les tables de discussion relativement à nos enfants.
Aujourd’hui, à travers nos différentes adhésions dans les groupements nationaux et internationaux, nous sommes sollicités quand le besoin d’avoir des connaissances réelles sur nos enfants se font sentir », a fait savoir le président de l’UNOPAH-CI.

Pour les quatre années à venir, M. Camille Tano a dégagé plusieurs priorités à savoir la promotion des droits des personnes handicapées de Côte d’Ivoire, les données réelles des personnes handicapées de notre pays et les plaidoyers pour l’inclusion en Côte d’Ivoire.

”Nous pensons que les organisations membres de l’union ont reconnu notre travail et elles nous ont fait à nouveau confiance pour conduire le navire pour les 4 années à venir. Toutes les personnes handicapées de Côte d’Ivoire ne sont pas à Abidjan. Il nous faut couvrir tout le territoire national pour véritablement nous occuper de tous nos enfants”, a-t-il ajouté.

D’après lui, ces prochaines années à la tête de cette structure seront centrées sur la constitution d’une véritable base de données des personnes handicapées de Côte d’Ivoire. L’objectif selon lui est de permettre des statistiques fiables à partir desquelles l’état pourraient bâtir des sites ou structures d’accueil pour la formation de ces enfants.

Pour Grah Maurice, représentant la Direction de la promotion des personnes handicapées (DPPH), cette élection montre la maturité de cette organisation et la capacité des dirigeants à respecter les textes qu’ils se sont eux-mêmes dotés.

« A l’époque, l’administration s’intéressait uniquement aux enfants handicapés avec les projets qu’elle initiait sans tenir compte de leur provenance ni de leurs parents. Aujourd’hui, nous sommes arrivés à un stade où il faut impliquer tout le monde. Car, la question du handicap est transversale et touche tout le monde. Les parents sont donc les premières personnes touchées par le handicap de leurs enfants et les associer nous aide à mieux orienter les programmes de prise en charge », a indiqué Mr Grah. Poursuivant, il a incité les nouveaux dirigeants à prôner l’union au sein de cette organisation afin qu’elle soit présente à tous les niveaux de décision dans notre pays.

A noter que cette rencontre a eu pour thème « la pleine participation des parents pour une inclusion socio-économique des personnes en situation de handicap effective ». Elle a également été marquée par le bilan moral et financier relativement positif de l’équipe sortante.

L’UNOPAH-CI faut-il le rappeler est composée d’une douzaine d’associations membres qui lutte pour l’inclusion sociale et le bien-être socio-économique des personnes handicapées.

GMK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *