Côte d’Ivoire/Education : Une organisation forme plusieurs auxiliaires de vie scolaire 

L’organisation Education spécialisée en pédopsychiatrie de Côte d’Ivoire a organisé la 11ème session de la formation des Auxiliaires de Vie Scolaire (AVS), le samedi 1er juillet 2023, à l’église Saint-Jean de Cocody.

La fin de la 11ème session de la formation des Auxiliaires de Vie Scolaire (AVS), organisée par l’organisation Education spécialisée en pédopsychiatrie de Côte d’Ivoire a eu lieu samedi, à l’église Saint-Jean de Cocody.

Ce sont près d’une vingtaine de personnes qui ont participé à cette formation pour aider les parents qui ont des enfants à besoin spécifiques afin que ceux-ci puissent intégrer le cursus scolaire.

« A la fois théorique et pratique, cette formation a pour objectif de donner des outils nécessaires aux praticiens dans le but d’une prise en charge efficiente de ces enfants », a fait savoir Diarrassouba Aboubakar, inspecteur principal de l’éducation spécialisée et directeur de la structure éducation spécialisée en pédopsychiatrie.

A l’en croire, un bon AVS est une personne qui aime les enfants en général et surtout les enfants en situation de handicap.

« La prise en charge véritable des enfants porteurs de handicap débute par une approche psychomotrice constituée de motricité large et de motricité fine. C’est donc en fonction du besoin de l’enfant que nous sélectionnons l’activité. Après, nous passons à l’approche cognitive et à ce niveau, il est bon de noter qu’un enfant reste un enfant quel que soit sa difficulté… », a précisé Mr Diarassouba.

Pour Mr Diarrassouba, cette formation a pour cible les enseignants, les jeunes diplômés et les personnes sans emploi, les assistants sociaux, les éducateurs spécialisés Etc.

”Nous invitons les personnes qui exercent dans ce domaine et qui sont en contact avec les enfants porteurs de handicap à s’approcher de nous pour qu’elles reçoivent la meilleure pédagogie pour une prise en charge efficiente de ces enfants. Ces enfants ont besoin d’une prise en charge globale, c’est-à-dire de l’aide médicale, de l’aide psychologique (guidance parentale) de la rééducation psychomotrice…”, a-t-il ajouté.

Pour rappel, cette formation qui est à sa 11ème édition a un engouement de plus en plus important. Un stage est accordé aux bénéficiaires pour mieux appréhender tous les contours de cette discipline.

DSM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *